La marque Bell créée en 1954 est devenue une référence en termes de casques et de protections pour les cyclistes mais aussi les motocyclistes. Toujours à la pointe de la technologie et de l’innovation ils sont depuis quelques temps associé à la technologie MIPS (Multi-directional Impact Protection System). Nous vous avions déjà expliqué son fonctionnement sur le test du casque Giro Vanquish. Mais revenons sur notre Bell Zephyr qui s’est révélé cet été sur les routes du Tour de France grâce au Team Fortuneo Samsic.

Présentation

Le nouveau casque de chez Bell est fait en 2 parties bien distinctes. En effet, la coque extérieure en EPS (polystyrène expansé) haute densité est assemblé à la coque intérieure qui est également en EPS mais de faible densité. Les deux éléments sont fabriqués séparément, chacun moulé avec leur propre coque en polycarbonate, avant d’être assemblés pour donner l’aspect final du Zephyr.
Les maintiens appelés Float Fit Race, sont réglables de manière autonome ainsi ce dernier saura épouser au mieux la forme de votre crâne. Il possède 4 postions de hauteur, le serrage occipital se fait avec une roulette crantée mais c’est surtout les supports latéraux qui possèdent 3 positions indépendantes qui en font un casque parfaitement réglable.
Enfin coté aérations, Bell en a mis 18, ce qui permet de toujours garder la tête froide et ce quelle que soit les situations. De plus son système de mousse interne antibactérien est conçu de manière à évacuer la transpiration sur les tempes et non sur les yeux, bien vu.
Nous pouvons voir en direct si ce procédé fonctionne car nos essais ont eu lieu durant de fortes chaleurs

Test routier

Le réglage est vraiment très simple et rapide. Ainsi le Bell Zephyr se place confortablement et se serre facilement grâce aux Float Fit Race. Certes ce n’est pas le casque le plus léger mais avec ses 280gr il n’est pas pénalisant. En revanche les sangles sont fines et passent proprement devant et derrière les oreilles. Au niveau du menton, la fermeture n’est pas gênante une fois bien régler vos longueurs de sangles.
Comme évoqué précédemment, nous avons eu l’occasion de réaliser ces tests sous de fortes chaleurs et tout de suite en roulant, les 18 ouïes permettent de créer un effet venturi et de maintenir un filet d’air frais tout au long de votre crâne. Une fois en montée, là où habituellement vous transpirez à grosses gouttes, nous avons bien apprécié le fait que celles-ci soient évacuer sur les côtés. Ainsi vous n’avez pas cette sueur qui coule dans votre œil et viens vous piquer ou pénaliser durant de gros efforts.
Nous avons aussi ôté nos lunettes et les poser à l’envers dans les ouïes du Z20. Ce casque a été pensé pour cela avec des pads en silicone anti-dérapant au niveau des aérations avant, mais aussi sur l’arrière. Ainsi vos lunettes sont posées en sécurité, et sans abîmer le vernis des montants.
En revanche lors de descentes nous avons eu des insectes qui se sont invités dans le flux d’air du casque. Certes sans incidence mais le fait de ne pas avoir appliqué de filet antimoustique à l’intérieur pénalise un peu ce casque haut de gamme qui sera plus utilisé en période estivale…

Conclusion

Proposé dans une fourchette de prix aux alentours des 250€, vous avez là un casque haut de gamme dotée des dernières technologies. Idéal pour tous ceux qui recherchent un casque ventilé, confortable et avec un cahier des charges en termes de sécurité drastique. Le réglage Float Fit Race permet de vraiment ajuster celui-ci à tous types de crâne et la technologie MIPS d’assurer la protection en cas de chocs.

Merci à Royal Vélo France qui nous a permis d’avoir ce casque et surtout ce coloris édition limitée en test.

Ce contenu est réservé aux membres du site. Si vous êtes déjà inscrits, connectez-vous. Pour les nouveaux utilisateurs vous pouvez vous inscrire ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
   
Nouvel Utilisateur?
*Champ requis
%d blogueurs aiment cette page :