Pour cette 21ème édition, l’équipe d’organisation qui a repris depuis l’an passé cette belle épreuve en main a modifié ses parcours. Ainsi nous retrouvons 4 parcours dont seul les deux plus grands sont chronométrés : la Cronce avec ses 50 kilomètres pour 670m de D+ ; les Amis 70 kilomètres pour 1032m de D+ ; la Claude Seguy 110 kilomètres pour 1753m de D+ et enfin la Pierre Chany qui proposait 142 kilomètres pour 2262m de D+.

De plus ces 4 parcours avaient chacun leur départ respectif mais aussi des dossards différents ainsi impossible de se tromper ou de se disputer une place avec un concurrent d’un autre parcours ! L’an passé (résumé de 2016 ici) suite à des soucis lors du retrait des dossards et à l’écoute de ces critiques, les organisateurs ont anticipés et proposés des inscriptions en ligne avec édition d’un papier de retrait qui a permis de gagner beaucoup de temps au petit matin. Comme vous vous en doutez je me suis engagé sur le grand parcours nouvelle édition.

En parlant de petit matin, malgré ces jours de canicule, il fait une température très agréable dans la commune de naissance de l’homme au 50 Tour de France ! Mais le soleil déjà bien présent annonce une belle matinée. Pour cette épreuve, j’avais opté pour mon BH Ultralight équipé entièrement en roulement CyclingCeramic avec mes toutes nouvelles roues Alpin’s Wheel en carbone à pneus et leur magnifique moyeux White Industries. Les pneus Hutchinson Storm 11 en 25mm dernier né de l’usine française sont absolument excellent. L’an passé nous avions mis 3h51, je prévois donc un ravitaillement pour 4h de course. 2 barres énergétiques (une baie de Gojï et une cranberries) un gel de l’effort feront l’affaire. Une nouvelle fois sous les couleurs de la Sélection cycliste des clubs de la Défense, je prends le soin de mettre mon sous-maillot Rosti qui est un véritable échangeur thermique idéal pour attaquer sous la fraicheur et évacuer la transpiration ensuite !

8h45 nous voici lâchés sur cette nouvelle portion de parcours, le rythme n’est pas très élevé et je prends le temps de saluer des connaissances et autre amis habitués des cyclosportives. Au bout de 8kms, nous sommes sur la première difficulté du jour, la Côte de Chilhac qui va opérer une légère sélection. Mais à peine le temps de souffler, que la seconde arrive et de nouveaux sous l’impulsion des plus en jambes, nous nous retrouvons une grosse vingtaine au sommet. Nous sommes quelques-uns à demander des relais et essayer d’organiser tout ce groupe. Mais l’entente n’est pas au mieux. Après un retour sur Langeac, nous abordons la côte de Pourcheresse qui sera le théâtre de la vraie sélection. En effet dès le pied, le rythme est soutenu et le groupe s’étire, j’ai de bonnes sensations et remonte sur l’avant, je prends un relais et je sens que l’élastique est presque à rompre ! J’insiste aux environs des 400W, à ce rythme je sais que peu de monde ne résiste longtemps ! Nous ne sommes plus que 4, je demande un relais mais à bout de souffle, ils ne peuvent fournir l’effort demander. Je reprends les reines, seul un homme me suis. Et pas n’importe lequel, Geoffrey Lucat, actuellement leader du Challenge Cyclo DTSwiss, c’est un excellent coureur. A la bascule nous avons déjà presque 1’ d’avance ! Pas d’hésitation, il reste encore un peu plus de 60 kilomètres à couvrir.

Après un bref échange nous sommes d’accord, je fais le tempo dans les bosses et lui la majeure partie sur les portions plus roulantes. Et notre duo fonctionne parfaitement, à 40 kilomètres de l’arrivée au sommet de la côte d’Auvers, nous avons déjà 3’ d’avance sur le contre qui s’est formé derrière. Nous ne relâchons pas notre effort si bien qu’avant la longue descente et les 8 derniers kilomètres de plat pour rallier l’arrivée nous avons 5’ d’avance. La victoire se jouera entre nous ! Discussions dans la descente, il est venu pour marquer des points au Challenge, moi pour gagner… Nous décidons de franchir main dans la main et d’être déclaré vainqueur ex-aequo mais en revanche les points du vainqueur lui reviennent vis-à-vis de son classement. Deal accepté et c’est un geste que nous ne retrouvons qu’en cyclosportive. A préciser que sur la Claude Seguy, ce sont deux coéquipiers du Vélo Club du Velay qui ont franchis de la même manière la ligne d’arrivée quelques temps auparavant!

Je suis très heureux de remporter une nouvelle victoire cette saison d’autant plus sur cette belle épreuve. Certes ce n’est pas la plus connue ou renommée mais son parcours est très beau avec des routes très agréables.

Je tiens une nouvelle fois à remercier mes partenaires qui me permettent d’avoir toujours du matériel performant, de la diététique qui réponds vraiment à mes attentes.

Je leur décerne cette nouvelle victoire et en espérant pouvoir leur faire encore de beaux clins d’œil avant la fin de l’année.

Les résultats complets de cette épreuve sur ce lien : Résultats la Pierre Chany 2017

 

Ce contenu est réservé aux membres du site. Si vous êtes déjà inscrits, connectez-vous. Pour les nouveaux utilisateurs vous pouvez vous inscrire ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
   
Nouvel Utilisateur?
*Champ requis
%d blogueurs aiment cette page :