Toujours innovant dans le domaine des lunettes sportives, Oakley viens de sortir une nouvelle version de ses Radar incluant un coach vocal virtuel mais aussi une connexion interactive avec votre smartphone. Oakley annonce : « Radar Pace assemble et analyse des données personnelles de performance (puissance développée, rythme cardiaque, vitesse, cadence, temps, foulée, distance) et fournit aux sportifs des informations riches et des conseils en temps réel. Les programmes de course ou de vélo sont calibrés en fonction des performances, surveillent le suivi et s’ajustent pour tenir compte des exercices ratés ». Tout un programme que nous allons développer étape par étape.

Présentation

Ces Oakley sont livrées dans un bel emballage griffé du célèbre O ovalisé. A l’intérieur nous trouvons un étui rigide propre à la marque, une notice rapide, un câble micro USB/USB, des embouts auriculaires supplémentaires, un étui souple, un verre transparent et bien sûr les lunettes Radar Pace montées avec les nouveaux verres Prizm Road qui, selon le constructeur : « fait ressortir les détails pour améliorer les performances et permettre une perception ultra-précise des couleurs, développée pour des environnements spécifiques. Les verres Prizm Road de la radar Pace avivent les blancs et augmente les jaunes, les verts et les rouges afin que les coureurs et les cyclistes puissent voir les changements subtils dans la texture de la route et repérer les dangers plus facilement », et des transparents pour une utilisation dans des conditions de faible luminosité.

Les montants sont plus que épais que les Radar EV dont elles reprennent l’excellent design. Dans cette version, ils intègrent divers capteurs dont un accéléromètre, un gyroscope, un baromètre, et des capteurs d’humidité et de proximité. Sur chaque montant, les écouteurs sont amovibles et permettent de recharger ou connecter vos Radar Pace à un ordinateur via le câble USB. Ces derniers sont complètement articulés pour une parfaite adaptation et une bonne tenue en place quel que soit le profil du visage. Malgré toutes ces intégrations elles n’affichent pas un excédent de poids énorme sur la balance. Nous avons pesé la paire équipée des écouteurs à 56g seulement !

En ce qui concerne la technologie, Oakley s’est associé à Intel ainsi les microphones disposent de la technologie Intel Real Audio, une technologie de traitement naturel du langage pour répondre à diverses commandes et s’adapter au contexte grâce aux trois microphones pour le contrôle vocal. Ainsi quel que soit le contexte, le dialogue se fait naturellement.

Au niveau des connexions, les Radar Pace acceptent aussi bien les technologies Ant+ que Bluetooth. Ainsi vous pouvez relier vos différents capteurs via l’application téléchargée au préalable.

L’application Radar Pace

Très simple d’utilisation, cette application disponible sous Android et iOS permet de configurer votre profil et vos capteurs. Elle permet également de planifier des entrainements en fonction d’objectifs. En effet Oakley propose un suivi d’entrainement par un coach virtuel qui va vous assister tout au long de votre séance.

Tout d’abord il faut créer votre profil via votre adresse mail et un mot de passe. Une fois effectué, il vous suffit de suivre les instructions de l’application et appairer vos Radar Pace via Bluetooth. Celles-ci peuvent vous servir de simple écouteurs/oreillettes pour rouler avec vos playlists favorites. Pour rappel le port d’oreillette est normalement interdit en France sur la route depuis le 1er juillet 2015. L’usage du coach virtuel en roulage peut donc s’avérer compliqué. La connexion initiale est un peu fastidieuse, mais les connexions suivantes se font automatiquement dès lors que les lunettes sont allumées et que l’application est lancée.

Pour connecter vos capteurs, il vous suffit d’aller sur l’application et d’ouvrir la page gestions des capteurs. Vérifiez que vos capteurs sont bien actifs, à portés et lancez un scan. L’application va automatiquement reconnaître ceux-ci et vous demandera de confirmer s’il s’agit bien de capteur de fréquence cardiaque, de cadence ou de puissance. Ainsi nous avons réussi à connecter tous nos capteurs via ANT+ et disposer des mêmes données que sur notre compteur habituel afin de pouvoir mesurer si des anomalies ou dysfonctionnement apparaissent.

Le point fort de l’application est donc sa capacité de vous communiquer un grand nombre d’informations pendant votre activité. Et ce automatiquement ou à la demande, en posant une question à vos Radar Pace. Par exemple en roulant demandez : « fréquence cardiaque » ou « vitesse » et votre coach vous répond immédiatement en entrecoupant la playlist. La voix masculine est très audible et la diction parfaite pour ne pas avoir à reposer la question.

Entrainement et suivi via le coach virtuel

Revenons sur le programme d’entrainement et du coach personnel. Vous pouvez demander à vos Radar Pace de vous préparer pour un objectif précis. En effet vous rentrez la date de celui-ci, sa nature, distance et difficulté. Ensuite vos disponibilités pour l’entrainement, votre niveau actuel etc. Comme vous le feriez avec un vrai coach. Ensuite le programme génère un plan d’entrainement avec des séances différentes. On peut regretter que seules quatre types de séances soient proposées à savoir l’endurance, la force, le dénivelé ou la vitesse. En revanche le suivi est plutôt efficace car il sait réadapter votre plan si vous manquez une séance. Les suivantes prendront en compte ce manquement pour continuer de vous préparer au mieux en vue de votre objectif. Bien pensé et conçu on regrettera que les séances proposées soient généralement un peu faciles. Si vraiment vous voulez avoir un travail efficace, il faut surestimer ses données initiales.

La fonction sortie libre vous permet d’afficher sur votre smartphone toutes les données des différents capteurs connectés comme sur votre compteur GPS habituel. La possibilité de connaitre à l’instant T une donnée via l’Intel Real Audio est un plus afin de conserver les yeux sur la route et non rivés sur son compteur.

Essai routier

Forcément les Radar Pace ne fonctionnent que par l’intermédiaire de l’application d’où le fait de partir rouler ou courir avec votre smartphone dans la poche. La mise en place des écouteurs est très facile grâce à leurs multiples articulations. Avec ses 56g, elles ne génèrent aucun surpoids, les branches sont agréables et ce malgré leur taille massive pour inclure toute la technologie. Les sangles du casque passent très facilement et aucune gêne n’est à noter. Nous avons même appréciées celles-ci tête nue pour un usage sportswear. C’est à l’intérieur de la branche gauche que l’on trouve le bouton de mise en marche/arrêt et connexion. Pour contrôler vos Radar Pace, un pavé tactile se trouve à l’extérieur de celle-ci. Le pavé tactile permet de commander les fonctions marche/arrêt de la musique, ou monter le son, en tapotant ou en effleurant la branche. Au début le système est un peu complexe et vous avez tendance à confondre les commandes mais une fois adopté, cela devient presque intuitif.

Vous pouvez également rouler sans les oreillettes, pour cela il vous suffit de tirer légèrement dessus de manière à les déclipser des branches. En ce qui concerne l’écoute de la musique, le son est de bonne qualité, certes moins que des écouteurs filaires spécifiquement conçus à cet usage mais nous n’avons pas noté de distorsion acoustique. De plus les articulations permettent d’avoir toujours d’avoir l’oreillette en place malgré le vent de face qui généralement fait tomber vos écouteurs standards.

Comme expliqué précédemment, une fois la première connexion établie, il est très facile et rapide de reconnecter vos Radar Pace. La voix du coach vous indique que vous pouvez dès à présent débuter votre entrainement qu’il s’agisse d’une sortie « libre » ou d’une sortie programmée par l’application comme vu plus haut. Ensuite une fois en activité, le coach vous donne régulièrement différentes données tel que la distance, la vitesse moyenne, le dénivelé, et bien plus encore. Toutes les dix minutes votre coach vous donne les informations relatives à votre sortie. Le plus appréciable est l’encouragement après chaque ascension avec un résumé de celle-ci : « Bravo vous avez effectué 1,2 kilomètre en 4’ à une cadence de 85tr/min et une puissance de 290W ». Grâce à son accéléromètre et son baromètre, les Radar Pace détectent un segment de montée et sa fin.

Un bémol sur l’autonomie qui en mode coaching ou sortie libre associée à la musique ne permet pas de dépasser une sortie de plus de 4h…

Ces lunettes sont décidemment un compagnon de route virtuel très appréciable. En revanche si vous vous entrainez à plusieurs, pensez à désactiver le micro. En comparant les données des sorties, les données GPS sont similaires à celles d’un Garmin hormis le dénivelé qui est pessimiste. En effet nous avons pu noter une différence de -25%. Nous espérons que cela soit prochainement corrigé. On aurait également aimé que ces lunettes soient dotées d’un moniteur de fréquence cardiaque sans avoir à ajouter un capteur, à l’instar des nouvelles montres ou bracelets connectés.

Disponible aux environs de 450€, les lunettes Oakley Radar Pace permettront à ceux qui ne peuvent pas se payer un coach personnel d’avoir un suivi avec un programme personnalisable. Mais comme précisé précédemment méfiez-vous des programmes qui deviennent vite trop facile si vous souhaitez véritablement progresser !

Ce contenu est réservé aux membres du site. Si vous êtes déjà inscrits, connectez-vous. Pour les nouveaux utilisateurs vous pouvez vous inscrire ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
   
Nouvel Utilisateur?
*Champ requis
%d blogueurs aiment cette page :