La marque américaine nous propose depuis plusieurs années des chaussures de cyclisme très haut de gamme avec une finition et une précision qui n’ont rien à envier aux autres marques.
Souvenez-vous de notre essai de la 6ème génération, où déjà la légèreté et la rigidité était les points forts des Specialized S-works 6. Découvrons cette 7ème génération et ses innovations.

Présentation

Au premier coup d’œil, les S-works 7 diffèrent des 6 avec les boucles Boa spécifiques à ce modèle. En effet, les deux géants américains ont travaillé en collaboration afin de proposer une toute nouvelle boucle de serrage, intitulé S3-Snap, avec une finition en aluminium du plus bel effet. Le serrage est ainsi plus précis et plus résistant aux fortes sollicitations.
Au niveau des pointures nous retrouvons un très large choix du 36 au 48 avec demi-pointures du 38 au 46. Mais pas de modèle spécifiques femmes, cependant de nombreux coloris peuvent s’accommoder comme tel.
L’empeigne est en Dyneema de seconde génération. Ce tissu est utilisé par la NASA dans la conception de ses parachutes. Cette fibre en polyéthylène est ultra résistante. Pour preuve, elle est 15 fois plus résistante que l’acier et une très faible élongation. Enfin elle est aussi extrêmement résistante à l’abrasion, à l’humidité, aux rayons UV et aux produits chimiques. Autant dire que vos chaussures sont presque antichocs et ne bougeront pas avec le temps !

Les chaussures ne possèdent pas de coutures, les pièces de tissus sont collées via des soudures laser ou thermo soudé. Ainsi pas de risque de gênes dû à une couture mal placée.
L’avant du pied est perforé afin d’évacuer la chaleur et la transpiration.
A l’intérieur les désormais semelles bodygéométrie de la marque. D’origine vous avez les vertes qui sont « neutres ». Le talon a été revu dénommé PadLock, il permet toujours un excellent maintien sans les différentes contraintes connus sur la version 6.

Sous la chaussure, nous retrouvons une talonnette interchangeable. La semelle en carbone a aussi été revu. Elle s’appelle désormais Powerline, pour un transfert de puissance optimale elle a une rigidité accrue. Le conduit de ventilation est toujours présent à l’avant. À noter que la semelle remonte légèrement sur l’avant du pied pour protéger la fibre Dyneema des éventuels chocs ou ripages. En revanche la semelle n’est toujours pas compatible avec les cales 4 trous type Speedplay.
Les 3 trous de réglages ont toujours la liberté longitudinale de 5mm pour le réglage d’engagement de la cale. Les graduations sont précises et permettent de régler correctement celles-ci.

Annoncé à 224g en 42, notre exemplaire de test accusait 220g sur la balance en 41.5.

Test routier

C’est donc avec une certaine habitude de la marque que nous avons chaussé ces nouvelles Specialized S-Works 7. Les boa S3-Snap offrent une très large ouverture et permettent un chaussage aisé. Le serrage est en effet plus précis que les versions antérieures.
Le plus flagrant est la largeur sur l’avant du pied. En effet ces versions 7 sont plus larges de l’avant et peut-être conviendront à plus de personnes. Le talon est lui toujours aussi bien maintenue. Mais nous ressentons que ce nouveau PadLock est plus doux et n’occasionne plus de contraintes sur le tendon d’Achille.

En pleine action et sous fortes sollicitations, nous ressentons toute la puissance bien retransmise à travers la semelle Powerline. Lors des phases de tirage, les Boa maintiennent fermement le pied dans ces versions 7 et surtout jamais le nouveau S3-Snap n’a sauté !
La ventilation sous la semelle s’est avérée efficace et perceptible par fortes chaleurs et dès que vous roulez avec un peu de vitesse.
Le réglage des Boa et du velcro se font aisément en roulant sans avoir besoin de regarder ses chaussures. À noter que ces boucles S3-Snap en aluminium peuvent se manipuler aussi facilement avec des gants de pluie et donc sous la pluie.

Conclusion

Proposer à plus de 300€, ce qui est désormais le prix courant pour des chaussures de cyclisme haut de gamme, vous avez là un modèle rigide, léger et confortable. Certes chaque personne a un pied différent d’où la fameuse expression : « Trouver chaussures à son pied », mais si celles-ci le sont, vous ne reviendrez pas en arrière.
Pour rappel, en début du mois de mars 2019, Specialized a présenté deux versions allégés de ses S-Works 7 les Exos 99 et les Exos 150, vous pouvez retrouvez notre article sur ces deux modèles exclusifs ci-dessous :
http://bike-velo-test.com/specialized-exos-99gr-les-plus-legeres-au-monde

 

Ce contenu est réservé aux membres du site. Si vous êtes déjà inscrits, connectez-vous. Pour les nouveaux utilisateurs vous pouvez vous inscrire ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
   
Nouvel Utilisateur?
*Champ requis
%d blogueurs aiment cette page :