Sealskinz est une marque anglaise peu connue en France. Distribué par ESM Sport, ces anglais proposent depuis 15 ans des équipements dédiés aux sports de pleins airs et depuis peu une gamme dédiée au cyclisme. Ils sont à l’origine de la première chaussette étanche brevetée au monde. Déclinée sur tous leurs équipements, ils ont remporté le prix médiatique Gold Award de l’ISPO grâce à leurs surchaussures néoprène Halo. C’est ces derniers que nous avons eu en test.

Présentation

Ces surchaussures sont, comme leur nom l’indique, en néoprène. Ce dernier est assez épais, 4mm composé de 90% néoprène, 7% nylon et 3% kevlar. Ils ont une structure renforcée sur l’avant, le dessous du pied, ainsi que sur l’arrière. Cette structure permet d’assurer encore plus une barrière contre le froid. La fermeture éclair sur le côté permet la mise en place et le retrait des ces surchaussures assez facilement. Sur le haut de la fermeture éclair, un scratch avec le nom de la marque anglaise vient renforcer le serrage et éviter que la fermeture éclair s’ouvre durant votre sortie.
Enfin et ce qui est un excellent point positif, c’est la Led placée dans une poche spéciale dans le talon.
Cette Led qui émet une lumière de 4lumens, permet de se faire voir par les autres usagers de la route. 3 modes d’éclairages : un clignotant, un très rapide et un fixe. La vidéo Sealskinz ci-dessous vous présente ces modes et son efficacité :

Test routier

Nous avons testé ces surchaussures lors d’une période très froide et humide. De ce fait des conditions idéales pour celles-ci.
Déjà la mise en place est assez facile grâce à la fermeture éclair sur le côté. Le néoprène est souple et permet de bien les remettre en place.
De plus sa flexibilité permet de s’adapter aux différentes pointures de chaussures.

Crédit photo @Sealskinz

Attention tout de même à bien commander la taille qui correspond à votre fourchette de pointure.
Ci-contre le tableau de correspondance de ces tailles :

Les trous pour les cales et le talon s’ajustent parfaitement. Si vous avez placé la Led avant de les enfiler, c’est le seul point un peu fragile, où il faudra faire attention de ne pas abîmer celle-ci. Autrement vous pouvez toujours la retirer et la remettre en place après. En effet la poche où la Led vient se loger est juste maintenu par un bout de tissu élastique.

Sur le haut de la surchaussure, vous avez une bande en silicone qui permet d’assurer un bon maintien de celle-ci. Une fois la fermeture éclair fermée ainsi que le scratch en place, plus rien ne bouge. A l’intérieur de la fermeture éclair, vous avez un large rabat en néoprène qui permet de maintenir l’étanchéité et la chaleur sur ce point thermique faible.

Le froid n’a pas pénétré la surchaussure avant plusieurs heures de selles ! Les renforts sur l’avant et sous le pied font efficacement leur travail pour créer un écran isolant supplémentaire.

Qu’en est-il pendant une sortie pluvieuse ? Le néoprène n’est pas étanche, au contraire c’est le fait qu’il soit mouillé et que votre chaleur corporelle qui s’évapore chauffe le tissu. Ainsi le tissu assure un maintien de chaleur.
Concrètement s’il pleut ou que vos surchaussures sont mouillés, pas de panique très vite la chaleur qui va s’évaporer de vos chaussures va chauffer le néoprène qui va conserver celle-ci et vous n’aurez pas de sensation de froid ! On peut même dire qu’ils sont plus efficaces mouillés que secs ! Un excellent point quand on connaît les problèmes que nous rencontrons pour lutter contre le froid et encore plus quand celui-ci est accompagné de pluie voire de neige !

Les Led arrières sont alimentés par deux piles CR2032 (une dans chaque Led), données pour une autonomie de 120 heures en continu et 240 heures en mode clignotant, vous avez de quoi faire de nombreuses sessions nocturnes couplées avec un phare de vélo puissant! De plus en plein noir sa visibilité est proche de 500 mètres, en ville vous pouvez diviser cette distance par 2 voire 3 si l’éclairage urbain est conséquent.
Nous avons apprécié le simple fait d’appuyer 2sec sur la Led pour l’allumer, puis effectuer une pression pour changer de mode. Pour l’éteindre, faites de même que sa mise en marche, une pression longue de 2sec.

Conclusion

Les surchaussures Sealskinz néoprène Halo sont très bonnes pour les conditions froides et humides. Nous pouvons mêmes dire excellentes pour les jours de pluies froides ou d’averses de neige. Nous avons été séduits par ses deux Led de seulement 4 lumens mais qui assurent un éclairage suffisant pour être vu et se sentir en sécurité dès que la pénombre s’installe ou en début de sortie très matinale. De plus ces Led ne pèsent que quelques grammes et ne se font pas du tout ressentir quand vous pédalez.
Comptez 49,50€ actuellement sur le site du fabricant anglais (au lieu de 55€) pour vous offrir ces surchaussures qui sauront vous assurer un maintien de chaleur aussi bien sous la pluie que sur des journées froides.

Ce contenu est réservé aux membres du site. Si vous êtes déjà inscrits, connectez-vous. Pour les nouveaux utilisateurs vous pouvez vous inscrire ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
   
Nouvel Utilisateur?
*Champ requis
%d blogueurs aiment cette page :