Full Speed Ahead se lance dans le marché des capteurs de puissance sur pédalier. En s’associant avec le fabricant allemand Power2Max, il propose des modèles spécifiques à la marque mais avec une technologie qui a déjà fait ses preuves. FSA a donc repris deux de ses modèles, le pédalier Gossamer en aluminium et le K-Force en fibre de carbone pour intégrer la technologie de Power2Max. Nous avons eu ce dernier en test, regardons plus en détails ce nouveau capteur de puissance.

Présentation

Tout d’abord il s’agit là tout simplement du même pédalier FSA que le K-Force light au niveau des manivelles et de son étoile en entraxe compact de 4×110BCD mais aussi pour sa finition. Notre version en 172,5mm est monté en 53×39, axe BB386evo compatible BB30 et BB386. Ainsi ce pédalier accuse 642gr. Vous pouvez remarquer le n° de série précédée du nom du fabricant allemand Power2Max à l’intérieur de l’étoile. FSA ne se cache pas de son partenariat, au contraire. Le capteur est alimenté par une pile 3V CR2450 (attention sur nos accessoires, ce sont majoritairement des CR2032 !), l’autonomie annoncé est de 400 heures ou 12 000 kms. Pour placer la pile, il suffit simplement de retirer le capuchon en plastique sur l’extérieur de la manivelle et de bien respecter le sens des polarités. D’après le constructeur, le capuchon assure une excellente étanchéité. Nous aurons l’occasion de vérifier cela lors d’une sortie sous la pluie.
A noter que ce FSA Powerbox Carbon existe en manivelle de 170 et 175mm. Le fait d’être en 4×110BCD permet aussi le montage des combinaisons 52×36 et 50×34. Enfin si vous changez de plateaux en cours de saison ou autre, vous n’avez pas besoin de retourner ce pédalier en SAV pour un éventuel étalonnage. Les jauges de contraintes étant placées dans l’étoile et non sur ses branches. Avec ce pédalier, FSA vous fourni une rondelle de compression pour axe de BB30 et deux petites rondelles de calage.

Essai routier et analyse des données

Nous avons monté ce pédalier sur un vélo en titane de chez Grade9. Ce dernier dispose d’un filetage BSC mais à l’aide de roulements spécifiques de chez CyclingCeramic, nous pouvons monter tous types de pédalier en axe de 30mm. Nous avons placé une roue arrière artisanale de chez Alpin’s Wheel et un moyeu Powertap G3 pour effectuer différentes mesures.

Comme tous capteurs de puissance, vous devez coupler celui-ci à votre compteur. Compatible Ant+ et Bluetooth, tournez les manivelles pour « réveiller » le capteur et lancez une recherche. Intégrant un accéléromètre, vous n’avez pas d’aimant ou autres capteurs à placer sur votre vélo pour que le FSA Powerbox fonctionne.
Et surtout, nul besoin d’effectuer un étalonnage ! Ce dernier dispose d’un auto-zéro. En effet dès lors que vous ne pédalez plus, au bout de 3 secondes le FSA Powerbox se rétalonne automatiquement. Ainsi en cas de forts changements climatiques sur une même sortie, vous avez toujours des données précises.

En parlant de celles-ci, Full Speed Ahead annonce une précision de +/-2%. Mais hélas sur tous nos tests, ce dernier s’est révélé être plus proche d’une surestimation comprise entre 3 et 4%. Observez la courbe ci-dessous où vous voyez très nettement la courbe de puissance du pédalier FSA Powerbox en bleue, qui affiche plus de puissance que le moyeu Powertap G3. En revanche la cadence est très correcte, les courbes sont presque superposés.

Enfin nous avons relevé encore une surestimation quasi-similaire sur Zwift lors de différentes sessions où nous étions sur un Home-Trainer Elite Drivo (qui rappelons-le dispose d’un vrai capteur de puissance).
Après une longue sortie sous la pluie, et un lavage à grandes eaux, la pile et les composants électroniques sous le capuchon étaient sec. Un bon point, d’autant plus que certains capteurs (qui revendiquent le contraire) ne le sont pas et si vous ne les laissez pas sécher à l’air libre après votre sortie ou un gros lavage, vous vous retrouvez en panne de pile !

Conclusion

Proposé au prix de 1249€ en passant par le distributeur français ESM Sport, vous avez là un excellent capteur, qui assure une excellente reproductibilité.
Pensez à refaire des tests terrains en relation avec votre entraineur pour confirmer vos différents seuils avec ce capteur. En effet vos valeurs « laboratoires » peuvent vous paraître trop élevées du fait de sa surestimation et fausser vos entraînements.
De plus avec l’ajout d’un kit qui permettra d’obtenir les données dissociés jambe gauche/jambe droite, vous aurez là un capteur de puissance complet. Attention à ce que votre compteur soit en mesure d’enregistrer et de vous afficher ces données en simultanées. Ce rajout d’option s’effectuera directement sur le site de FSA et vous sera facturé environ une cinquantaine d’euros.

Ce contenu est réservé aux membres du site. Si vous êtes déjà inscrits, connectez-vous. Pour les nouveaux utilisateurs vous pouvez vous inscrire ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
   
Nouvel Utilisateur?
*Champ requis

4 commentaires

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :