Heroïn, un drôle de nom pour une marque de vélo ! Mais quand vous savez qui est à l’origine de cette marque vous ne pouvez que lui faire confiance. En effet Marc Simoncini, qui pour la majorité d’entre vous n’ont jamais entendu parlé en est le fondateur. Maintenant si nous vous parlons de iFrance, Meetic, et Sensee (site d’optique à bas prix) qui ont été ou sont encore ses entreprises, vous pensez bien que le monsieur se trompe rarement. C’est Rémi Chenu qui a officié en tant qu’ingénieur et distributeur pour CKT France, qui a imaginé et conçu ce vélo.  Ensuite il s’est associé avec Marc Simoncini pour lancer la commercialisation en 2016 de ce vélo Heroïn dont la première version fût dénommée H1. Les premiers Heroïn ont été fabriquées à seulement 349 exemplaires pour un prix de 15 000 €. Depuis deux autres versions s’ajoutent au catalogue, le HR pour Haute-Route et le HE pour Endurance. Nous avons eu le privilège et l’honneur d’avoir un Heroïn HR en test longue durée. Nous allons vous détailler dans un premier temps la conception et les recherches technologiques de ce vélo d’exception et en seconde partie de test ses performances, ressentis lors des différents essais réalisés.


Présentaion

Tout d’abord ce qui frappe au premier coup d’œil et qui caractéristique un Heroïn des autres vélos est sa fourche ajourée. Dans un second temps en s’approchant un peu plus du cadre c’est sa structure alvéolée placée à des endroits stratégiques. Enfin en vous rapprochant encore plus l’intégration parfaite de tout le kit électrique dans le cockpit donne un aspect futuriste à ce vélo d’exception.

Les écopes au niveau de la fourche avant n’ont pas qu’un côté esthétique mais servent à évacuer les perturbations de l’air au niveau de l’avant. Comme vous pouvez le constater sur la photo ci-contre ces écopes sont orientées et offrent un décalage qui prouve bien qu’elles ont subi une batterie de tests en soufflerie. Ainsi ces dernières permettraient une meilleure aérodynamique générant moins de résistance à la pénétration dans l’air au niveau de l’ensemble du vélo à compter de la fourche, nous vérifierons cela lors des différents tests routiers. La structure alvéolée qui s’est fait connaître il y a de ça quelques années par Zipp est présente sur toutes les parties du cadre qui sont directement au contact de l’air. Concrètement les dépressions créées par cette structure alvéolée permettent une modification de l’écoulement de l’air pour un gain aérodynamique notable. Grâce à des années de travail et de nombreux tests en soufflerie cette structure, selon les dires du constructeur permettent des gains sur le CX de près de 10 % et ce dès 20 km/h. Vu de face vous vous apercevez que le cintre est également orienté aérodynamique. Ce cockpit qui intègre toute la câblerie de la transmission mais aussi du frein arrière est en fait composé de trois éléments. Grâce à ces éléments différenciés vous pouvait demander à modifier votre longueur de potence mais aussi, c’est la nouveauté de cette fin d’année, la largeur du centre. Un mot sur le support du compteur en aluminium qui en fonction de la marque du votre, vous recevrait votre Heroïn avec ce support adapté.

 

La tige de selle est dans le standard avec un diamètre de 27,2mm. A noter que son serrage se fait sous le tube horizontal pour une esthétique encore plus épurée. Attention à bien respecter les couples de serrage et ce sur quel que soit les pièces de ce vélo.

 

 

Pour le groupe, du très haut de gamme à savoir le dernier DuraAce 9100 di2. Freins directmount à l’avant comme à l’arrière pour une meilleure puissance de freinage. Le pédalier est un Verve cycling performance avec capteur de puissance Infocrank. Ce dernier compact propose un 52×36 (un standard qui se démocratise de plus en plus). Enfin les roues font appel à l’équimentier Suisse DTSwiss avec des Mon Chasseral RC28 à pneus. Ajoutons que ces derniers sont des Hutchinson Storm11 sans logo pour un effet all-black de cet ensemble tournant. Série réservée et exclusivement pour Heroïn ! Et comme nous sommes sur du très haut de gamme, toutes les visseries sont en titane, matériaux léger, résistant et noble ! Ainsi équipé vous avez un vélo qui n’accuse que 6,3 kg en taille M sans pédales !

Test routier

Nous avons testé dans un premier temps ce vélo sur un parcours plutôt plat pour tout de suite chercher à savoir si son gain en aérodynamisme se fait ressentir. Et nous n’avons pas été déçus, bien au contraire ! En effet dès que vous lancez votre Heroïn, il semble ne plus vouloir s’arrêter ! Il fend l’air et contrairement aux vélos typés aéro, ce dernier ne demande pas de rouler à vive allure pour s’apercevoir qu’il a un réel gain ! D’ailleurs à force de jouer au jeu du “encore plus”, nous sommes sur le grand plateaux avec plus de 300W, une bonne vélocité et le HR qui veut encore accélérer. Au plus vous allez vite, au plus vous ressentez l’effet des gains aérodynamique. Bien ancré sur la selle, les mains au creux du cintre, vous trouvez rapidement votre position. L’avant ne bouge pas et incite à accélérer, le triangle arrière n’a pas l’air de trop bouger. La tige de selle en 27,2 permet de filtrer un peu les aspérités de la route. Le premier essai sur une sortie assez plate est excellent. Vous rentrez avec une moyenne plus élevée pour la même dépense énergétique, à voir sur du vallonné et en haute montagne…

Nouvelle journée de test et nouveau parcours, cette fois vallonée. Le but de cette journée est de tester l’Heroïn avec des alternances de petites montées et rythmées mais aussi de grosses relances où celui-ci devrait se montrer performant. Et en effet à notre grande surprise l’avant n’est pas si bridé et est très agréable sur les relances. Au contraire le cockpit aéro n’est pas un « bout de bois » sans âme mais offre une bonne nervosité. Sur des portions comprises entre 4 et 6 % les mains au creux du cintre et à l’attaque en danseuse le triangle arrière retransmet très bien votre puissance à la roue arrière. La boîte de pédalier n’est pas bridée ni trop souple tout simplement un compromis idéal afin d’avoir un vélo performant sans être exigeant. En revanche assis les mains sur les cocottes en enroulant votre braquet le HR semble un peu plus exigeant. Mais dès la bascule et la prise de vitesse vous avait un sentiment de sécurité jusque-là inconnue. Le vélo va exactement là où vous le désirez couplé avec la puissance des freins japonais ce sentiment est encore amplifié. À haute vitesse vous ressentez comme si l’Heroïn prend appui sur le flux d’air. Plus simplement lorsque vous vous inscrivez dans une courbe et que votre vitesse va augmenter, le HR restera dans sa trajectoire. C’est lors de ces passages en descente ou à vitesse élevée que toutes les études et évolutions de ce vélo pour optimiser le Cx se ressentent vraiment.
Mais hélas tous ces bons point ne se retrouve pas lors d’ascensions plus raides. En effet au-delà de 8 % le HR devient plus difficile à emmener. Le cintre aéro n’autorise pas la prise en main sur le haut de celui-ci, ce qui est agréable est fréquemment utilisé quand vous grimpez un long col. Malgré tout l’Heroïn délivre son caractère dès que vous relancez en danseuse et ce quel que soit le pourcentage. Sur les longues descentes de col nous avons encore retrouvé cette sensation de précision et de sécurité, un véritable plaisir de piloter cette machine à haute vitesse.

Pour véritablement tester si cette fameuse conception de cadres avec ses alvéoles, sa fourche ajourée sont efficaces nous avons colmaté ceci à l’aide de gros scotch américain. À faible allure nous n’avons ressenti aucune différence, mais en descente le comportement du vélo a changé. En effet l’avant cherche un peu sa route lors de prise de relais ou avec un fort vent de face nous ne retrouvons pas les sensations des premiers tests. Ce qui nous prouve très nettement que ces études, cette conception, et ce design ne sont pas anodins.

Conclusion

Proposer sur le site du fabricant à 11 900€ l’Heroïn HR reste réservé à une certaine clientèle. Mais à ce prix vous avez un cadre garanti à vie le choix d’une déco spécifique. Ceci dit avec la modération du constructeur afin de rester dans un esprit sobre et luxueux. Un SAV haut de gamme est assurée que ce soit sur les différentes pièces mais aussi de pouvoir modifier ses réglages (longueur de potence, changement de braquet, longueur de manivelles, etc…) pendant une année. Enfin sachez qu’avant de faire le grand pas vous avez la possibilité de réaliser un essai gratuit en prenant contact directement auprès du fabricant.

Pour ce qui ne l’auraient pas vu ou veulent en savoir un peu plus sur Rémi Chenu (créateur et concepteur des vélos Heroïn) retrouver notre entretien avec celui-ci sur le lien ci-dessous :
https://bike-velo-test.com/entretien-avec-remi-chenu-concepteur-des-velos-heroin

 

Ce contenu est réservé aux membres du site. Si vous êtes déjà inscrits, connectez-vous. Pour les nouveaux utilisateurs vous pouvez vous inscrire ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
   
Nouvel Utilisateur?
*Champ requis

3 commentaires

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :