Vision qui est une filiale de Full Speed Ahead (FSA) propose depuis quelques temps tout une gamme de roue. Mais aussi d’autres accessoires, ensemble cintre/potence, pédalier etc… C’est ainsi que nous avons eu en test une de leur toute dernière paire de roue dans la tendance du moment à savoir avec jantes carbones à pneus.

Présentation

Comme son nom le laisse entendre, ces jantes ont un profil de 40mm. Dorénavant la mode est aux roues larges et forcément ces Vision Metron 40 SL n’échappent pas à cette tendance et font 25,5mm de largeur (24,8mm à la zone de freinage). C’est pourquoi il est préconisé de ne monter que des pneus dont la section minimale est de 25mm. Chose très courante aujourd’hui et ce même sur les vélos des pros. Les jantes entièrement en carbone ont une zone de freinage retravaillée. Les moyeux sont ceux issues du catalogue de l’accessoiriste américain, les PRA. Ces derniers ont 6 roulements à cartouches étanches (2 dans le moyeu avant et 4 dans le moyeu arrière). En termes de rayonnage, du classique avec 16 aéros à l’avant et 21 aéros à l’arrière (14 croisés par deux côté roue libre et 7 en montage radial côté opposé). Livré avec la paire de blocage à axe acier commun à toutes les roues de la gamme, à savoir les QR-93. De plus lors de l’achat d’une de ces paires de roue Vision vous fournit deux paires de patins et une paire de housse.

Monté par défaut avec un corps de roue libre compatible Shimano/Sram 11v, vous pouvez commander avec un corps de roue libre Campagnolo, ou le commander plus tard en cas de changements de transmission. L’équipementier annonce 1490gr pour la paire sans les blocages rapides. Nous allons vérifier tout cela et voir si cette paire de roue destinée à un usage mixte réponds aux différentes attentes.

Test routier

Dès le montage de ces roues sur notre vélo de test (un BH Ultralight RC) celui-ci a changé de “gueule” ! En effet il paraît plus bodybuildé et plus sportif ! Le réglage des étriers de freins a été revu afin de pouvoir avoir un freinage progressif et souple.

Ci dessous une petite vidéo de présentation et en action d’avant cet article pour ceux qui ne l’auraient pas vu :

Dès les premiers tours de roue, nous ressentons la fluidité des roulements mais aussi un surpoids de l’ensemble jante/pneu. Le Ultralight accuse habituellement tout juste plus de 6,5kg sur la balance et ce quel que soit les roues à boyaux montés. (ceci est un moyenne, comptez un +/- de 300gr). Mais avec ses 1535gr (695gr pour l’avant et 840gr pour l’arrière), la paire fait basculer la balance au-delà des 7kg !

Cela fait tout de même 45gr de plus qu’annoncé. En revanche dès que nous arrivons sur des allures plus élevés dans les portions plates, l’inertie se fait très vite ressentir et la paire vous incite à accélérer. Une sensation comme avec des roues à profil plus haut, mais avec un avant plus précis et plus facile à emmener. Du côté de la prise au vent, le profil de 40mm est un excellent compromis, vous n’êtes pas trop sujet à ces écarts et parvenez à rester bien en ligne. La roue arrière, elle ne bronche absolument pas. Cependant sur un jour très venté, nous avons ressentis une légère prise au vent mais son profil en goutte d’eau permet de bien pénétrer ce flux d’air.

Avec un profil de 40mm, vous êtes sur une paire qui se veut polyvalente donc logiquement aussi à l’aise sur terrains plats qu’en montées. C’est donc sur une sortie en montagne que nous avons fait de nouveaux tests. Hélas à basse vitesse et si vous pédalez un peu trop en force, les Vision Metron 40 vous “tire” vers l’arrière ! En revanche une fois en cadence et bien lancé, vous retrouvez cette sensation d’inertie mais moins marqué. Sur de grosses accélérations, sprints ou démarrages, la roue arrière nous a parût molle, elle vient “lécher” les patins de freins.. Après visualisation et mesure de la tension des rayons de celle-ci, la tension côté roue libre est de 90Nm et 65Nm seulement côté oppposé! En revanche l’axe de 17mm au sein des moyeux associés aux roulements à cartouche assurent une bonne rigidité.

A noter que le réglage du jeu ou opération de maintenance et d’entretien sur les roulements se fait avec une petite clé allen sur la coupelle du moyeu. La roue libre n’est pas trop bruyante et son cliquetis est assez agréable. Ces roues sont montés artisanalement de ce fait, pour tirer un bénéfice complet de celles-ci, nous vous conseillons de refaire vérifier la tension de la roue arrière. Et éventuellement en fonction de vos exigences les faire retendre par un monteur de roue artisanal.

Conclusion

Proposé à 1950€ (1850€ pour la version à boyaux) via ESM-Sport qui est l’importateur français de la marque américaine, vous avez une paire de roue qui est tout à fait dans la tendance du moment. Une jante large qui rassure lors des freinages et prises d’angles dans les descentes. Les patins de freins sont très efficaces avec cette surface de freinage retravaillé. En revanche le poids est un point négatif pour dire que ces Vision Metron 40 SL sont des roues de montagne. Côté esthétique avec ses stickers blancs et le logo de la marque rouge, vous changez radicalement de look à votre vélo pour un style plus orienté compétition.

Ce contenu est réservé aux membres du site. Si vous êtes déjà inscrits, connectez-vous. Pour les nouveaux utilisateurs vous pouvez vous inscrire ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
   
Nouvel Utilisateur?
*Champ requis
%d blogueurs aiment cette page :