Nous ne présentons plus Elite pour ces Home-Trainer. En effet la marque italienne est devenue une spécialiste dans cette catégorie. Le Direto est le “petit frère” du Drivo que nous vous avions présenté fin janvier 2017. Il reprend donc la technologie du capteur de puissance intégré. Nous allons vous effectuer une présentation et ensuite comme toujours un essai avec un comparatif de ces valeurs mesurées.

Presentation

Le Home-Trainer Elite Direto est livré dans un carton avec de nombreuses mousses en polyester afin que celui-ci ne soit pas endommagé lors des différents acheminements. Dans ce carton nous retrouvons, le Direto, ses 3 pieds stabilisateurs (à monter), un blocage rapide (5×130/135) avec des adaptateurs pour les axes en 12×142mm. Sans oublier la notice, câble d’alimentation et les vis de montage avec une rondelle pour monter une roue libre 9-10v. Attention comme tous Home-Trainer de chez Elite, ils sont fournis sans cassette et avec un corps de roue libre compatible Shimano/Sram 11v. Pour ceux qui disposent d’une transmission Campagnolo, il faudra commander un corps spécifique chez Elite.it (ou chez un autre accessoiriste).

Une fois le tout déballé, vous devez monter les pieds du Direto, grâce à la clé fournis et à la notice de montage, en 5 min votre Home Trainer est posé. Comptez encore 5 de plus pour mettre la roue libre et vous pouvez brancher votre Direto.
Dès que vous le branchez, les diodes s’allument pour vous informer qu’il est sous tension (diode rouge) et qu’il émet en Bluetooth (diode bleue) et en Ant+ (diode verte). Vous posez votre vélo comme sur tous Home-Trainer à entrainement direct et effectuez un tour de manivelle. Ensuite effectuez une recherche via l’application MyTraining ou sur une plate-forme de circuit virtuel (B-Kool, Zwift, Trainer Road, etc…) puis couplez le Direto. Basculez en mode ERG si vous désirez que la résistance soit gérée via le programme (un séance spécifique, un parcours virtuel…).
Comme le Drivo, vous n’avez pas besoin de calibrer le capteur de puissance interne. Pour mémoire celui-ci mesure la puissance via des capteurs optiques mesurant un laps de temps entre la première et la seconde série de dents. Ainsi une fois ce temps analysé par le système, il le traduit en puissance et fait varier sa résistance en fonction de celle demandée par le programme commandant le Direto. Enfin disposant d’un volant d’inertie de 4,2 kg associé à sa résistance électrique, celui-ci devrait reproduire une bonne sensation de pédalage. Nous allons vérifier cela avec la comparaison des mesures de puissance sur nos différents essais.

Essais et mesures

Nous avons installé ce Home-Trainer dans un salon. Cette même pièce nous avait déjà servi pour effectuer des relevés sonométriques de ses concurrents. Ensuite le vélo (en l’occurrence un titane de chez Grade9) est équipé d’un pédalier SRM. C’est ce dernier qui servira de référence pour la mesure de la puissance.
Une fois l’application lancé, nous avons retrouvé une bonne fluidité du volant d’inertie et un coup de pédale assez similaire de celui de la route. Les Watts affichés semblent concordants, en mode ERG, la résistance varie de manière progressive ce qui permet de passer d’une faible puissance à une très grosse progressivement. C’est d’ailleurs ce qui se produit sur la route. En effet si vous passez, par exemple, de 200W à 450W d’un coup, cela équivaut à être sur du plat et d’un coup sur une pente à plus de 20% ! Et donc dans l’incapacité de pédaler ! Avec le Direto, cette variation est rapide et progressive. Comptez 2 secondes, approximativement, pour ces grosses variations de puissance. Ainsi vous pouvez programmer des séances spécifiques et les tenir sans être obligé de « mettre tout à gauche » !
Nous avons effectué une séance complète en mode ERG où vous pouvez comparer les courbes ci-dessous :

Vous vous apercevez que le Direto surestime un peu la puissance mais seulement d’environ 2% ! Côté bruit, nous avons relevé des valeurs hautes de 65 Db. Attention ces valeurs peuvent varier d’une pièce à une autre et du volume de celle-ci. Mais ces deux mesures placent le Direto au même niveau que des Home-Trainer connectés beaucoup plus chers. En revanche comme il intègre un capteur de puissance, les données sont aussi réactives que celles du SRM. Pour rappel, les Home-Trainer qui calculent la puissance (Wahoo KICKR, Tacx Neo Smart, etc…) ont un temps de réponse dû au calcul interne et donc moins réactif. Enfin sa résistance permet de simuler des pentes jusqu’à 14% et une puissance de 2200W ! De quoi faire des sprints encore plus puissants que André Greipel !
Nous avons aussi essayé sans le brancher. Le Direto agît comme un Home-Trainer classique avec un résistance fixe avoisinant les 200W. Peut-être un peu trop élevé pour une cession de retour au calme après une grosse course mais suffisant pour effectuer un échauffement.

Conclusion

Proposé aux alentours de 750€, vous avez un Home-Trainer a entrainement direct avec un véritable capteur de puissance. Une grande précision pour effectuer des entrainements de qualités, mais aussi utiliser des applications interactives avec son mode ERG. Un de ses points fort est sa poignée qui permet de le transporter aisément malgré un poids proche des 15kg. Notez aussi que les bras latéraux se replient vers l’avant afin de pouvoir le ranger dans un placard par exemple.

Ce contenu est réservé aux membres du site. Si vous êtes déjà inscrits, connectez-vous. Pour les nouveaux utilisateurs vous pouvez vous inscrire ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
   
Nouvel Utilisateur?
*Champ requis

1 commentaire

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :